Ce qu’il faut savoir sur le certificat de signature

certificat de signature

Les nouvelles technologies et les progrès de la sécurité informatique ont favorisé la création d’un outil qui permet de simplifier et d’accélérer les procédures que n’importe qui a ou veut effectuer avec l’administration : la signature électronique.

Il faut souligner que la mise en œuvre des procédures électroniques est plus développée dans divers secteurs et celui de la formation ne fait pas exception. Désormais, les organismes de formations, écoles ou encore universités peuvent proposer à leurs apprenants des sessions en distanciel.

Mais gérer tous les documents liés à ces formations est une tâche très chronophage. Le certificat de signature est un outil puissant pour faciliter la gestion des apprenants.

signature sécurisée

Certificat de signature, la clé est dans le cryptage

Les certificats numériques sont des fichiers informatiques utilisés pour fournir une identité numérique à une personne, une organisation ou un appareil électronique. Ils sont délivrés par des autorités de certification (AC) reconnues et reposent sur la cryptographie asymétrique.

Ils contiennent donc une clé publique et une clé privée. La première est accessible à tous, tandis que la seconde n’est connue que du titulaire du certificat.

De cette manière, la confidentialité des informations échangées entre deux utilisateurs est garantie.

Un certificat numérique contient une série de données associées à l’utilisateur qu’il identifie, telles que son nom, la date d’expiration du certificat, une copie de la clé publique et la signature numérique de l’AC.

Avec tous ces éléments, une identité numérique est générée, qui sera associée, comme indiquée plus haut, à une personne ou à un appareil.

Les certificats numériques sont appliqués à la signature électronique, garantissant ainsi l’identité du signataire et protégeant les informations contenues dans le document. De plus, avec eux, il est possible d’effectuer des opérations d’authentification et de chiffrement (e-mails, transactions, etc.).

En utilisant des certificats numériques, le risque de fraude et d’usurpation d’identité est considérablement réduit, des menaces qui peuvent constituer un risque sérieux pour la réputation d’une organisation, avec des pertes économiques importantes. La répudiation est également évitée.

Les différents types de signatures électroniques

À travers le règlement UE 910/2014, l’Union Européenne a établi 3 types de signatures électroniques :

A) Signature électronique simplifiée

Il s’agit de données électroniques attachées à d’autres ou associées que l’utilisateur utilise pour signer. L’Union Européenne souligne qu’il s’agit d’un élément de preuve judiciairement recevable.

B) Signature électronique avancée

Pour être avancée, une signature électronique doit identifier le signataire et être créée par des moyens uniques, ainsi que détecter les modifications ultérieures de la signature et être liée de manière unique au signataire.

C) Signature électronique qualifiée

Il s’agit d’une signature électronique avancée qui est créée au moyen d’un dispositif de création qualifié et qui s’appuie sur un certificat de signature électronique qualifié.

On peut dire qu’il existe de nombreuses techniques de signature numérique. Ce n’est que lorsqu’un certificat numérique qualifié est utilisé que l’on peut considérer la signature électronique de cette manière, juridiquement équivalente à une signature manuscrite.

Une signature, qu’elle soit manuscrite ou électronique possèdent la même valeur. Il existe d’autres types de signature numérique qui, répondant à certaines exigences, peuvent être considérés comme avancées, sécurisées et reconnues par la législation européenne.

Le certificat de signature est encadré par l’Union Européenne

Il est important de souligner qu’il existe également des entreprises privées qui offrent le service d’identification numérique pour les entreprises et les particuliers comme Edusign qui opère en Union Européenne. En choisissant Edusign, vous faites appel à un fournisseur qualifié de services de confiance conformément au règlement (UE) n° 910/2014 du 23 juillet (règlement eIDAS).

Le règlement eIDAS est entré en vigueur le 1er juillet 2016 et régit les services de confiance électroniques au sein de l’UE. eIDAS définit plusieurs niveaux de sécurité et de fiabilité pour les types de signatures électroniques, notamment dans l’identification des signataires. Dans ce cas, un certificat de signature électronique qualifié est un moyen par lequel l’identité du signataire peut être vérifiée au cours du processus de signature électronique. C’est une identification numérique.

Certificat de signature : les avantages

Avec l’arrivée des formations à distance, de nouveaux modes de certification et de validation des documents se sont imposés. Les centres de formation et écoles bénéficient déjà des grands avantages du certificat numérique et de la signature électronique.

Le certificat numérique et la signature électronique sont deux grands piliers de la nouvelle administration, car ils sont essentiels pour mener à bien un grand nombre de processus et de procédures, liés à la fois à la vie personnelle et au travail ou aux affaires.

Parmi les principaux avantages du certificat numérique et de la signature électronique, on distingue :

  • Économie. Les économies sont présentées comme le plus grand avantage. Avec le certificat numérique et la signature électronique, le papier est économisé, l’espace pour stocker la documentation est réduit, le travail administratif est simplifié, le temps et l’argent sont économisés. Les longues procédures, la remise des formulaires, les déplacements, entre autres, sont évités.
  • Sécurité et intégrité. Par rapport au papier, les documents avec certification ou signature numérique ne peuvent pas être modifiés ou manipulés. Les systèmes de protection numérique sont très efficaces et fiables. La confidentialité est l’une des principales valeurs de ces nouvelles formes de certification.
  • Liberté d’horaires. Un grand avantage du certificat numérique et de la signature électronique est qu’ils permettent d’effectuer des démarches à tout moment et en tout lieu, immédiatement, sans attendre et sans avoir à se plier en quatre pour des heures d’ouverture limitées.
  • Agilité. Tant les administrations publiques que les entreprises privées ont beaucoup gagné en agilité propre et collective. La relation entre les apprenants et les organismes de formation pour des tâches telles que la signature de document est désormais simple et rapide, via un ordinateur avec une connexion Internet.

L’ère numérique vous permet de profiter des avantages du certificat numérique et de la signature électronique à tous les niveaux : personnel et professionnel.

Parmi les groupes les plus favorisés, il y a les organismes de formation, écoles mais aussi les universités et entreprises, qui apprécient la flexibilité tant dans les nouvelles formes de gestion pour pouvoir exercer leur activité de manière toujours plus efficace et rentable.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts