Compte CPF : tout savoir sur son plafond et son fonctionnement

plafond cpf image

Chaque individu est doté de ce que l’on appelle un compte CPF, un Compte Personnel Formation. Salariés en CDI, intérimaires ou encore travailleurs indépendants, tous les profils sans distinction en bénéficient. Il s’agit ni plus ni moins que d’un service public fonctionnant sur le principe de la mutualisation des moyens, ouvrant l’accès à des formations professionnelles de toute nature grâce à des cotisations versées par les employeurs. Et cela de vos 16 ans jusqu’à l’âge de la retraite. 

Mais alors, quel est le plafond du CPF ? Comment est-il crédité ? Y a-t-il une éventuelle date d’expiration des sommes présentes sur un compte CPF ?

Image

Nous vous donnons tous les détails.

Le CPF a-t-il un plafond ?

Oui, le CPF a bel et bien un plafond. Ce dernier est de 5 000 €, pour toutes les catégories de profils. Ce plafond est donc universel, sans différence entre salariés à temps plein, salariés à temps partiel et travailleurs indépendants, ni distinction d’âge.

Quel montant est crédité chaque année sur le compte CPF ?

Avant d’atteindre ce plafond de 5 000 €, un compte CPF est alimenté chaque année. De manière générale, les comptes CPF sont alimentés à hauteur de 500 € par an, dès lors que vous travaillez au moins à mi-temps. Pour les salariés travaillant dans le cadre d’un temps partiel inférieur à 50 % du temps complet, une proratisation leur est appliquée.

Image

Pour les travailleurs indépendants, une particularité s’applique. Afin que son compte CPF soit bien alimenté, un travailleur indépendant doit être à jour de son paiement de la contribution à la formation professionnelle (CFP). Le plafond reste identique à celui des salariés lambdas, soit 5 000 €.


En effet, le compte personnel de formation est lié à la personne, à l’individu, et non à un emploi précis ou à une certaine catégorie de contrat de travail. Ainsi, à partir de 16 ans et jusqu’à notre retraite, nos droits CPF nous accompagnent tout au long de notre vie professionnelle.

Est-ce que le solde CPF peut expirer ?

Bien entendu, il est légitime de s’interroger sur un éventuel « délai d’expiration » de nos droits CPF, ou du moins si nous ne suivons aucune formation pendant des années. Contre toute idée reçue, non, il n’y a pas d’urgence ni d’obligation à suivre des formations professionnelles. Il faut savoir que vos droits CPF n’ont pas de date limite de validité. Ils vous accompagnent jusqu’à ce que vous ayez l’âge de la retraite, et cela peu importe votre statut professionnel ou le moindre changement de carrière.

Pourquoi mon CPF n’augmente pas ?

Si votre compte CPF n’augmente pas, cela peut être dû à différentes raisons. Tout d’abord, s’il s’agit de votre premier emploi, il faut savoir que vos droits CPF seront crédités avec un décalage de presque un an. Ainsi, pour une activité professionnelle réalisée en 2021, votre solde de droits ne sera crédité sur votre compte CPF qu’au cours du 2e trimestre 2022. Une certaine patience est donc nécessaire dans le cas d’un premier emploi. 

Si vous êtes au chômage, ou demandeur d’emploi, vous n’êtes malheureusement pas en situation de cumuler des droits CPF. Il est nécessaire de pratiquer au minimum une activité à temps partiel afin de pouvoir bénéficier d’un cumul sur le compte personnel de formation.

 
Enfin, en fin de carrière et à l’approche de la retraite, votre compte CPF ne sera plus alimenté dès lors que vous aurez fait valoir vos droits à la retraite. Cela concerne tant les départs à la retraite à taux plein anticipés, à taux plein sans décote que lorsque vous avez atteint l’âge légal. On estime alors que n’ayant plus de projet professionnel, vous n’avez plus besoin de suivre de formations professionnelles vous permettant de vous adapter au marché du travail.

Quid du CPF si je quitte mon entreprise ?

Bon nombre de salariés s’interrogent sur l’impact d’un changement d’entreprise sur le versement de leurs droits CPF. Sur ce point, aucune inquiétude : l’abondement CPF est lié à l’individu et il est assuré dès lors que vous exercez une activité professionnelle, au moins à temps partiel.

Le fait de changer de poste, d’obtenir une promotion ou de perdre en salaire, de changer d’entreprise, ou encore de changer de secteur d’activité tout court sont autant de facteurs qui n’impacteront pas vos droits CPF.

Arnaques au CPF, conseil pour les repérer et les éviter !

Un phénomène devient de plus en plus répandu : les arnaques au CPF.

Elles parviennent à piéger de plus en plus d’usagers, et leur procédé est toujours le même. Par le biais d’un SMS, d’un appel téléphonique ou encore d’un mail, un interlocuteur se faisant passer pour un employé du site officiel du CPF vous demandera de lui fournir vos identifiants de connexion. Peu importe les arguments avancés, ou encore la crédibilité du message ou de l’appel reçu, gardez à l’esprit que le CPF ne contacte jamais directement ses usagers. Encore moins pour leur demander leur numéro de sécurité sociale ou leur mot de passe. Plus de 630 000 Français ont été victimes de ces arnaques au compte CPF en 2019, un chiffre qui a atteint le pic des 2 millions en 2021.


Dès lors qu’on vous demande ce type d’informations confidentielles, ou bien de cliquer sur un lien qui vous est envoyé, la méfiance est de rigueur. Le plus sage reste de directement raccrocher et de ne cliquer sur aucun lien, puis d’effectuer un signalement.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts