Tout savoir sur le référentiel Qualiopi ou RNQ

qualiopi logo

Le référentiel national qualité (RNQ) ou référentiel Qualiopi est une certification qui a pour but de renforcer la qualité des offres de formation en France et dans les DOM TOM. Placée au centre des enjeux, la formation professionnelle est scrupuleusement analysée par des organismes officiels afin de garantir la qualité des centres de formation. Mais qu’est-ce que cette certification Qualiopi ? Qui est concerné par cette dernière et comment l’obtenir ? Toutes les réponses à vos questions sur le référentiel national qualité se trouvent dans cet article.

Le référentiel Qualiopi, quésaco ?

Le référentiel Qualiopi, également appelé référentiel national qualité (RNQ) est une certification qui a vu le jour dans la loi du 5 septembre 2018. L’objectif de cette loi est simple ; il s’agit d’assurer la qualité des centres de formation français. En plus de renforcer leur crédibilité, les centres de formation qui obtiennent cette certification peuvent bénéficier de financements de l’État et d’autres avantages.

La certification Qualiopi s’obtient par le biais d’un audit qui comporte 7 critères de validation. Cet audit se fait par entretien, revue documentaire et observations. Pour valider ces critères et obtenir la certification, il faut naturellement apporter des éléments de preuves, des documents et des exemples concrets pour crédibiliser la formation dont il est question.

Quels sont les 7 critères du référentiel Qualiopi ?

L’article Art. R. 6316-1 du code du travail mentionne 7 critères du référentiel Qualiopi. Sans plus attendre, nous vous les expliquons ci-dessous.

1. Informer le public

Le premier critère consiste à informer le public de façon détaillée et transparente sur les formations proposées. Par exemple : les prérequis, la durée, les objectifs, les modalités et les tarifs. De plus, les résultats obtenus, le taux de réussite et les débouchés professionnels sont des éléments essentiels pour valider ce premier critère.

2. Identifier les objectifs

Le deuxième critère de qualité est de pouvoir identifier clairement les objectifs de la formation. Entre autres, il s’agit de s’assurer que les contenus présents dans la formation sont en adéquation avec les informations transmises au public. Mais surtout, le contenu doit être modulable et personnalisé afin de pouvoir l’adapter à tous les individus bénéficiaires.

3. Adapter les prestations

Le troisième critère met l’accent sur l’adaptation et l’accompagnement des personnes formées. D’une part, le centre de formation doit être capable de favoriser l’engagement des bénéficiaires en leur offrant un accompagnement complet sur le plan professionnel, social, éducatif et citoyen. D’autre part, l’organisme de formation doit être capable de rassurer les bénéficiaires, d’anticiper les difficultés et d’éviter les éventuels abandons.

4. Présenter les ressources nécessaires

Le quatrième point qui permet de prouver la qualité d’un organisme de formation, ce sont les ressources pédagogiques et techniques mises en place pour réaliser une formation dans les meilleures conditions possibles. On pense notamment aux équipes, aux locaux, aux équipements, au matériel et à tout l’écosystème qui favorise la réussite des personnes formées.

5. Déterminer les compétences des intervenants

Pour valider le cinquième critère, le prestataire doit déterminer, mobiliser et évaluer les compétences de ses intervenants. Pour ce faire, il doit prouver que les équipes internes et externes, l’équipe administrative et l’ensemble du personnel sont qualifiés et dédiés à son centre de formation.

6. Réaliser une veille de l’environnement socio-économique

Le sixième critère de qualité insiste sur l’importance de l’investissement du prestataire dans son environnement socio-économique. L’organisme de formation doit être exemplaire sur le plan légal et pédagogique. Par ailleurs, il doit être capable de répondre aux questions concernant l’innovation technologique, l’évolution du secteur et l’accessibilité aux personnes handicapées.

7. Mettre en place des améliorations

Enfin, le septième et dernier critère consiste à recueillir les appréciations et les réclamations formulées par les auditeurs afin d’améliorer les prestations proposées. Le prestataire s’engage à tout mettre en œuvre pour améliorer constamment ses formations en matière de qualité et d’efficacité.

Qui est concerné par la certification Qualiopi ?

Tous les acteurs de la formation professionnelle qui bénéficient de fonds publics ou mutualisés sont concernés par la certification Qualiopi. Créée par le Ministère du Travail, cette certification devient une obligation pour tous les prestataires de formation et les CFA, qu’ils soient en activité ou en cours de création.

Bien que cette obligation soit effective depuis le 1er janvier 2022, il existe un arrêté qui permet d’obtenir des financements jusqu’au 30 juin 2022 maximum. Sans l’obtention du référentiel Qualiopi, les formations proposées ne seront pas éligibles au Compte Personnel de Formation (CPF). De ce fait, les potentiels clients ne recevront aucun financement pour accéder à la formation. C’est pourquoi il est important de s’y prendre rapidement !

Comment obtenir la certification Qualiopi ?

Le référentiel Qualiopi peut être délivré par des organismes accrédités par le COFRACou par des instances de labellisation. Comme il s’agit d’un référentiel unique, la méthode d’évaluation reste la même, peu importe le professionnel choisi.

Dans les deux cas, le prestataire de formation doit fournir des éléments tels que la raison sociale de son organisme, ses coordonnées, son numéro d’enregistrement de la déclaration d’activité, des preuves de certifications obtenues, etc. Une fois les informations envoyées, le professionnel peut établir une convention d’audit à travers laquelle il communique la date et le déroulement de l’évaluation.

Quels sont les avantages d’obtenir une certification Qualiopi ?

À première vue, cette démarche peut sembler longue et fastidieuse. Et pourtant, la certification Qualiopi n’est pas si difficile à obtenir et les avantages à la clef sont nombreux. En définitive, ce référentiel national qualité permet de :

  • démontrer le sérieux et la qualité de vos formations ;
  • obtenir un permis de travail reconnu sur le plan national ;
  • assurer le financement et la pérennité de votre activité ;
  • développer de nouvelles activités et diversifier vos sources de revenu ;
  • bénéficier des aides de l’État ;
  • améliorer la qualité de vos services ;
  • offrir une plus grande transparence à vos bénéficiaires ;
  • favoriser la réussite et l’évolution professionnelle en France !
Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts