L’Immersive learning, une méthode d’apprentissage alternative

immersive learning photo

L’immersive learning, méthode d’apprentissage alternative, s’impose de nos jours face à la méthode d’apprentissage classique.
En effet, la mise au point d’un espace approprié, dans lequel les apprenants acquièrent des notions axées sur des expériences pratiques, facilite largement l’apprentissage et l’assimilation des concepts.
Cela est renforcé par le développement du numérique et l’immixtion de la technologie dans bien des secteurs, notamment l’éducation.

L’immersive learning, qu’est-ce que c’est ?

Encore désignée par le terme d’apprentissage immersif, l’immersive learning est une révolution technologique au service de l’enseignement.

En effet, son concept consiste à créer un environnement et un contenu virtuels dans lequel l’apprenant vit des situations réalistes.

C’est une méthode très efficace qui aide l’apprenant à développer ses compétences, mais aussi ses connaissances à partir d’expériences pratiques.

  • L’apprentissage immersif s’effectue soit dans un environnement virtuel, ou encore dans un espace réel renforcé par des éléments virtuels.
  • La particularité de ce type d’apprentissage novateur est que l’apprenant est bien plus acteur que dans le cas de la méthode habituelle.
  • Il influence directement les résultats de l’expérience et peut lui-même identifier sans l’intervention de l’enseignant ses leviers d’amélioration.

L’immersive learning repose sur des types de technologie différents, chacun avec un aspect spécifique. Chaque type correspond à un contexte particulier qu’il convient d’appréhender

La réalité virtuelle, base de l’apprentissage immersif

Les apprenants accèdent au contenu de la réalité virtuelle à partir de casques VR à l’instar d’un HTC Vive. La réalité virtuelle consiste à immerger complètement les étudiants dans une réalité parallèle, totalement numérique.
Ces derniers peuvent naviguer dans cet environnement à l’aide de manettes et des écouteurs connectés aux casques.

La réalité augmentée

A l’opposé de la réalité virtuelle, celle-ci est une combinaison du monde réel avec du contenu numérique. Dans la réalité augmentée, les éléments numériques revêtent différents formats.
On peut les retrouver en 2D, très pratique pour les communications pédagogiques. Ils existent aussi sous le format 3D, certes un peu plus complexe.
L’avantage est que ces contenus sont très accessibles pour les apprenants. En effet, ils peuvent y accéder via un smartphone ou une tablette.
Dans cette réalité augmentée, des objets ou des lieux géographiques spécifiques sont programmés pour déclencher le contenu.

La réalité mixte

On assiste ici à un agencement de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée. Elle mixe le monde réel et le contenu numérique, qui interfère avec les éléments de l’environnement réel.
Ce qui différencie cette réalité de celle augmentée est que les objets du monde réel peuvent obscurcir les éléments numériques.

Le Film 360 degrés

Le film 360 degrés est un excellent moyen d’initier des sorties pédagogiques virtuelles.
En effet, sa technique permet de transporter les apprenants sur le terrain tout en restant présent. Cela leur permet surtout d’être conscients de la réalité du lieu d’apprentissage où ils se trouvent.
Ces derniers ne sont pas loin de la position du cinéaste. Ainsi, l’étudiant dispose de son casque VR qui le connecte à la vidéo 360 degrés.
Par ailleurs, il peut se détourner et voir le monde réel qui l’entoure. Cependant, il ne peut pas bouger tout seul.
Comparée à la méthode d’apprentissage classique, l’immersive learning se révèle comme un procédé novateur. Il offre en effet, bien plus d’avantages.

Les avantages de l’immersive learning sur la méthode d’apprentissage classique

L’amélioration de l’apprentissage et performances

L’apprentissage immersif permet d’acquérir ou de développer de nouvelles compétences, d’assimiler des notions et d’améliorer les comportements.
Cela tient du fait de l’analyse de certains chercheurs américains de Caroline du Nord.
Robert Eichinger, Michael Lombardo et Morgan McCall, ont développé le modèle 70-20-10. Il stipule que :

  • 70% de l’apprentissage des individus tiennent des expériences liées à leur travail ;
  • 20% sont liés à leurs relations avec les autres individus ;
  • alors que seulement 10% proviennent de l’éducation formelle.

Cela valide l’efficacité de la réalité virtuelle en ce sens qu’elle offre aux étudiants un espace d’acquisition de notions pratiques basées sur l’expérimentation.

Ceux-ci ont la possibilité de faire des erreurs et de répéter les manœuvres jusqu’à la maîtrise d’un concept donné.

Ceci correspond à :

  • La formation technique hautement qualifiée
  • Les Compétences axées sur le processus
  • La Formation commerciale et les soft skills
  • La coopération d’équipe

L’expérience, la force de l’apprentissage immersif

Dans certains secteurs, tels que la santé, l’aviation, les hydrocarbures etc…, la pratique est essentielle dans le processus d’apprentissage.
Seulement, il est peu évident d’assurer l’apprentissage en situation réelle au regard des risques élevés.
Face à ce problème, la réalité virtuelle ouvre une voie royale. Il est possible dans le cadre de l’immersive learning, de reproduire des environnements hostiles, voire des scénarios potentiellement dangereux.
Ceci pour permettre aux étudiants de toucher du doigt les réalités pratiques d’un terrain aux spécificités parfois complexes.
Les apprenants peuvent alors intervenir en situation presque réelle sur des cas potentiellement mortels et ce, sans aucun risque.

Le processus d’apprentissage immersif est plus rapide

En affaires, le temps est précieux. Et l’immersive learning intègre parfaitement ce paramètre dans ces processus.
Ainsi, contrairement à la méthode classique, un processus d’apprentissage auquel est greffée la réalité virtuelle réduit considérablement la durée de formation.
Cependant, il renforce les capacités pratiques des participants et les rend aptes à intervenir directement en situation réelle.

Les coûts de l’immersive learning sont réduits à long terme

Sur le long terme, l’apprentissage immersif s’avère bien plus économique que dans le cadre la méthode classique. Certes, l’investissement initial est important.
Mais lorsque le module est développé, le coût de son déploiement est peu élevé.
Il dispense également de l’obligation de la tenue des sessions de formations à répétition, avec des frais souvent importants.
L’impact à ce niveau est aussi relatif aux frais consacrés au déplacement et à l’hébergement des stagiaires.

L’apprentissage immersif, adapté à la formation à distance

Avec la formation au travers de la réalité virtuelle, l’apprenant peut participer aux modules de n’importe où dans le monde.
Alors que la méthode classique demande de prendre des dispositions en terme de mobilité pour l‘expérimentation pratique.
Chaque employé d’une entreprise peut prendre part à la formation en même temps que ses collègues situés ailleurs.
Cette option est très pratique et très bénéfique pour les entreprises basées sur des sites ou des pays différents. La réduction des déplacements a aussi une influence sur l’environnement.

Les apprenants sont concentrés et impliqués

La réalité virtuelle suscite davantage l’intérêt des apprenants. En effet, ce processus amusant cristallise leur attention et suscite leur intérêt pour les modules enseignés.
Le désir de vivre une expérience unique et enrichissante nourrit leur implication dans le processus de formation.
Somme toute, la technologie immersive offre à l’éducation une alternative expérientielle qui facilite l’assimilation des concepts. Elle reste donc une option très crédible pour l’avenir de l’éducation.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts