Mind mapping: la meilleure technique pour clarifier ses idées mentales

photo mind mapping en classe

Concevoir une formation, planifier une réunion ou organiser un atelier nécessite de regrouper plusieurs idées et informations. En effet, pour réussir à véhiculer ou à partager un message, il convient de mieux organiser et structurer ses idées. Ainsi, le message à transmettre sera plus clair et concis.

Si le formateur réussit à structurer ses idées, il pourra alors mettre en place un programme d’apprentissage plus facile à assimiler. Mais en plus, il pourra atteindre ses objectifs : transmettre les bonnes informations. De leur côté, les apprenants pourront aussi apprendre plus facilement, quelle que soit la méthode choisie.

Structurer des idées demande un travail inhérent, mais aussi un outil efficace. Le mind mapping en fait partie. Aussi appelé carte mentale, il permet de rassembler les idées au fur et à mesure qu’elles viennent à l’esprit. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cet outil.

Qu’est-ce que le mind mapping ?

Le mind mapping est une méthode de représentation visuelle des idées de manière arborescente. Approche assez technique, mais facile à mettre en place, elle consiste à schématiser des idées sur une cartographie ou un topogramme. L’utilisation de mots-clés, mais aussi de couleurs et d’images permet de structurer les idées, de travailler des associations des idées.

Cette représentation visuelle s’appelle mind map. Cette carte cognitive se base sur la démarche heuristique. Celle-ci consiste à prendre des notes et organiser sa pensée de manière coordonnée.

Dans une carte heuristique, le thème principal se place au centre. Tandis que de nombreuses idées irradient par la suite comme des branches. Cet outil heuristique est capable de transformer une longue liste rébarbative en un graphisme attrayant, facilitant la compréhension des informations.

Concept assez ancien, le mind mapping était déjà présent dans les dessins de Léonard de Vinci ou de Christophe Savigny. L’utilisation de ces cartes conceptuelles dans le cadre intellectuel remonte dans les années 60 lorsque le psychologue anglais Tony Buzan commence à le modéliser. Il rend populaire la méthode des cartes mentales.

Les cartes mentales selon le psychologue constituent des cartes cognitives. Elles font appel aux connaissances conceptuelles acquises pendant la mémorisation.

Elles se basent sur le fonctionnement naturel du cerveau. De sorte à exploiter la puissance de réflexion et le potentiel de celui-ci.

Le Mind Map ou la carte mentale

La mind map ou schéma heuristique est un outil favorisant l’extraction et la mémorisation des informations. C’est un outil à la fois créatif et logique pour prendre des notes. L’ajout de visuels et de code couleur la rend plus ludique.

À l’instar des séances de brainstorming, les cartes heuristiques permettent de poser sur papier tout ce qui se passe dans la tête. Par la suite, elles permettront d’organiser les idées, les hiérarchiser et les synthétiser. L’issue d’une carte mentale émerge des solutions à un problème ou des idées novatrices.

Mind mapping : comment construire une carte mentale ?

La construction d’un mind map repose sur des éléments communs à toutes les cartes mentales.

Les idées ou les sujets

Les idées ou les sujets se répartissent comme suit :

  • Le sujet principal ou thème à traiter : il se place au centre des schémas heuristiques. Il peut représenter un mot clé, une expression, une phrase courte, une image, un design, etc.
  • Les satellites qui gravitent autour du thème central : Ils représentent des sujets majeurs liés au thème principal du schéma mental. Ce sont les branches du sujet à traiter qui représentent des catégories d’idées.
  • Des sous-thèmes : chaque satellite de la représentation graphique peut avoir aussi plusieurs branches d’idées ou des sous-thèmes. Tout comme ces sous-thèmes peuvent être connectés entre eux ou avoir des sous-jacents.

Pour rendre cela visuellement attrayant, et c’est là que se distingue une carte mentale, il faut ajouter des images et des couleurs.

Les images

Une image vaut mille mots ! Dans un mind map, elle booste le fonctionnement du cerveau et facilite la compréhension. Les illustrations viennent renforcer la signification des mots par un visuel plus assimilable par le cerveau. L’idéal est d’avoir une image pour chaque branche principale à partir du sujet central.

Les couleurs

Les couleurs apportent une touche de créativité dans la représentation conceptuelle. Efficaces dans le cadre d’un apprentissage visuel, elles aident surtout à faciliter la mémorisation des idées. Elles permettent de mettre en évidence certaines parties, ou de regrouper les informations qui ont les mêmes finalités et intérêts. La mise en place d’un code couleur est indispensable pour clarifier ses idées secondaires et pour mieux s’y retrouver.

Conseil :

Évitez de mettre trop de couleurs sur votre schéma conceptuel. Bien sûr, l’idée est d’avoir un visuel attrayant, mais non une œuvre d’art. Trop de couleurs visuelles risquent de vous embrouiller davantage le cerveau. Cela s’éloigne clairement de l’objectif d’un mind map.

Une couleur pour chaque branche principale suffira pour un outil conceptuel efficace. Choisissez des couleurs vives et attrayantes. Les couleurs sombres risquent de ne pas être visibles.

Les mots-clés

Travailler avec des mots-clés permet de se concentrer sur l’idée de fond. Mais en plus, cela facilite la mémorisation des informations. Le cerveau retient plus facilement un mot-clé ou un concept clé qu’une longue phrase.

Conseils mind mapping : mieux réussir la construction d’une carte heuristique

Il existe quelques caractéristiques essentielles pour construire une carte mentale et réussir sa compréhension :

  1. L’idée générale ou le thème principal de la réflexion est représentée par une image centrale.
  2. Les thèmes principaux représentent des branches partant de l’idée générale. Les branches peuvent avoir également des images ou des dessins ou des libellés sur leur ligne.
  3. Les sujets sous-jacents qui partent des branches et constituent des rameaux colorés
  4. L’ensemble de toutes ces branches constituent une structure arborescente.

Les clés de la réussite d’un mind mapping reposent avant tout sur :

  • Une bonne segmentation des idées : l’utilisation des connecteurs logiques, des ponctuations, des éléments grammaticaux, etc.
  • Une quantité suffisante de branches : inutile d’avoir plusieurs branches ou plusieurs niveaux, car le cerveau ne pourra pas tous les assimiler. Cela pourrait également vous éloigner de l’idée principale et vous perdre sur votre carte mentale.
  • L’équilibre visuel de votre carte mentale. Très importante pour faciliter la mémorisation et l’assimilation des idées. Le poids de chaque côté du thème central doit être équilibré. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’il faut avoir la même quantité de branches pour chaque côté.

Les outils pour créer un mind mapping

Vous pouvez facilement faire un mind map à la main, sur un papier ou un tableau blanc. Mais aujourd’hui, il existe plusieurs logiciels permettant de créer des cartes mentales numériques. Celles-ci sont plus faciles à élaborer, à modifier et surtout permettent d’avoir une sauvegarde plus longtemps.

Carte mentaleAvantagesInconvénients
Sur papierStimule la créativité
Augmente la capacité à mémoriser, plus on écrit, plus on retient les mots
Plus facile à créer
Adapté à une utilisation individuelle
Difficile à modifier
Risque d’avoir une carte encombrée et qui perd en efficacité
Sur logicielFacile à modifier et partager
Convient à un usage collaboratif Possibilité d’y mettre beaucoup d’informations
Contrainte technique : il faut savoir l’utiliser.
L’ajout de nombreuses infos ou éléments risque de surcharger la map

Quand avoir recours à la méthode du mind mapping ?

La technique du mind mapping s’utilise à peu près dans tous les domaines et a plusieurs aspects. Que ce soit dans le cadre personnel ou professionnel, les cartes et schémas mentaux représentent un outil intéressant pour faire émerger des solutions ou des idées. Elles aideront notamment à :

  • Organiser et clarifier les idées intuitives. Mais en plus, il permet de ne rien oublier.
  • Mieux mémoriser les tâches que vous devez faire grâce aux liens logiques entre chaque idée. La méthode du mind mapping suit le principe du cheminement de la pensée.
  • Brainstormer pour trouver de nouvelles idées ou des solutions.

Ainsi, vous pouvez utiliser ces outils mentaux pour :

  • Résoudre des problèmes et des conflits. Les cartes mentales permettent de découper et recouper les informations, les contrastes, les contradictions qui mènent à ce problème.
  • Rechercher des idées nouvelles et innovantes. L’élaboration de cartes mentales sollicite les deux hémisphères du cerveau. Imaginez plusieurs cerveaux qui travaillent ensemble. Cela ne peut mener qu’à des idées intéressantes.
  • Organiser des évènements ou des projets. Les cartes mentales permettent d’identifier les rôles de chacun, les organisations nécessaires, les étapes de chaque organisation.
  • Préparer des cours ou des programmes de formation. L’utilisation des cartes permet au concepteur de formation de trouver l’axe pour faciliter l’apprentissage ou pour moduler les cours. Elles permettent aussi le listing de tous les éléments à aborder dans les cours.
  • Enseigner autrement : en utilisant des cartes mentales lors d’une formation, on stimule davantage la mémorisation des apprenants. On peut facilement structurer leur pensée.
  • Préparer des réunions, des ateliers. Les cartes mentales facilitent la prise de notes. Elles permettent d’organiser ce qui est dit et de mieux les présenter.

Les cartes heuristiques s’utilisent dans maintes et autres domaines. La réussite de la méthode de mind mapping réside dans la construction d’une carte bien soignée et organisée. Y a-t-il des limites à cet outil ? Il peut parfois être subjectif dans la mesure où il est élaboré individuellement. D’où l’intérêt de construire une carte mentale de façon collective. C’est la meilleure méthode pour faire émerger des milliers d’idées pertinentes.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts